ARTICLE

Les meilleurs logiciels d'impression pour les photographes professionnels

Le photographe de mariage de renom Sanjay Jogia connait bien le pouvoir de l'impression. Il dévoile ici les meilleurs logiciels pour créer des impressions exceptionnelles.
Le photographe Sanjay Jogia examine une image imprimée par une imprimante Canon imagePROGRAF PRO-300. Sur le bureau, devant l'imprimante, se trouvent plusieurs autres impressions.

Le photographe de mariage Sanjay Jogia considère que le travail n'est terminé que lorsque les clients tiennent l'impression dans leurs mains. Il utilise toute une gamme de logiciels, dont le logiciel gratuit de Canon Professional Print & Layout, pour obtenir les meilleurs résultats.

Chaque photographe doit donner une bonne image sur papier. Ce sentiment n'échappe certainement pas à l'ambassadeur Canon Sanjay Jogia, qui dirige Eye Jogia Photography avec sa femme, Roshni. À ce jour, il a obtenu neuf prix pendant la compétition annuelle d'impression WPPI et a récemment reçu un titre honorifique décerné par le British Institute of Professional Photography (BIPP), le premier pour un photographe de mariage en six ans. Le titre honorifique a été accordé pour une série d'impressions créée par Sanjay avec son imprimante Canon imagePROGRAF PRO-1000, en utilisant une gamme de logiciels pour obtenir la qualité d'impression ultime à partir d'images capturées avec ses appareils photo Canon EOS R5 et Canon EOS-1D X.

Pour Sanjay, l'impression est l'étape finale essentielle du processus photographique et il est indispensable de la réaliser correctement. « L'impression vous oblige à reprendre l'ensemble de votre approche photographique de manière plus technique et complète », déclare-t-il. « Je suis convaincue qu'il est préférable d'avoir de belles photos directement sur l'appareil photo plutôt que de trop se reposer sur les retouches. Lorsque vous photographiez pour imprimer, vous commencez à prendre beaucoup plus de facteurs techniques en considération, tels que les zones claires et sombres, l'équilibre chromatique, etc. Les écrans d'ordinateur peuvent vraiment mettre en valeur les images, mais pour moi, c'est l'impression qui compte vraiment. Lorsque vous imprimez une image pour un client, elle doit être absolument parfaite. C'est le résultat final. Le fichier numérique est uniquement la première partie d'un processus qui en compte trois. »

Sanjay partage ici ses connaissances approfondies sur les meilleurs logiciels pour l'impression photo professionnelle, avec des conseils de Suhaib Hussain, responsable marketing des produits Canon Europe, et de Marvin-Lee Roy, responsable des ventes à l'international DINAX. Leurs conseils vont des logiciels gratuits de Canon Digital Photo Professional (DPP) et Professional Print & Layout (PPL), au logiciel spécialisé DINAX Mirage, en passant par Adobe® Lightroom® et Adobe Photoshop®.
Une image d'une jeune femme en tenue de mariage traditionnel indien affichée dans le logiciel Canon Professional Print & Layout.

Avec un moniteur calibré, les outils d'épreuvage à l'écran dans PPL offre une prévisualisation précise du rendu de votre image sur un papier spécifique. Sanjay évalue ici le rendu d'une image imprimée sur du papier Canson® Infinity Baryta Photographique 310.

Meilleurs logiciels d'impression professionnels gratuits : Canon Digital Photo Professional (DPP) et Professional Print & Layout (PPL)

Sanjay a trouvé le logiciel gratuit DPP de Canon particulièrement utile pour tirer le meilleur parti des fichiers RAW, notamment lorsqu'il utilise un appareil photo pouvant photographier en Dual Pixel RAW (DPRAW).

« DPP permet d'effectuer des ajustements DPRAW afin que vous puissiez affiner efficacement le point focal », explique le spécialiste Canon Europe de l'impression Suhaib Hussain. « Il vous offre la marge de manœuvre nécessaire pour effectuer des micro-ajustements du point focal pour qu'il soit précisément situé sur l'œil plutôt que sur le sourcil, par exemple. Cette possibilité peut être très utile en soi et lorsque vous placez ensuite ce fichier dans PPL, il applique une netteté basée sur le nouveau point plutôt que d'améliorer la netteté de l'ensemble de l'image avec un algorithme basé sur le contraste. Nous appelons cela "la netteté intelligente", car les zones floues ne sont pas mises au point et l'effet global rend l'image plus réaliste, voire tridimensionnelle, pour certains. »
Sanjay Jogia, photographe, examine une feuille d'images miniatures imprimées sur une imprimante Canon imagePROGRAF PRO-300.

L'option d'impression de motif dans PPL offre à Sanjay la possibilité d'évaluer plusieurs versions d'une image avec des variations subtiles de luminosité, de contraste et de rendu des couleurs, afin qu'il puisse choisir sa version préférée pour l'impression finale.

Sanjay pense que PPL peut également être extrêmement utile pour les photographes qui se lancent dans l'impression. « De nombreux photographes avec lesquels j'ai discuté ont peur d'imprimer leurs propres images. Je le comprends parfaitement. Lorsque j'ai commencé, la gestion des couleurs et les autres aspects techniques m'étaient inconnus. PPL rend l'impression réellement simple et accessible, sans avoir besoin de connaissances techniques préalables. Vous pouvez réaliser vos ajustements d'impression vraiment facilement. Le programme est très simple et n'est pas du tout effrayant. Il est également très efficace pour l'épreuvage à l'écran et l'épreuvage papier, grâce respectivement aux prévisualisations à l'écran et aux tests d'impression, pour vous permettre d'obtenir exactement les résultats souhaités. »

L'épreuvage à l'écran dans PPL offre une représentation précise du rendu de l'impression, selon le profil ICC de votre papier, tant que vous utilisez un moniteur calibré. « La fonction d'impression de motif va même encore plus loin », explique Suhaib. « Elle crée une sorte de planche contact qui contient les versions légèrement différentes d'une même image selon la luminosité, le contraste et le rendu des couleurs. Vous pouvez ensuite visualiser l'impression du motif dans les conditions d'éclairage actuelles et choisir la version que vous préférez avant de réaliser l'impression finale. Elle peut vous faire gagner beaucoup de temps et d'argent, en particulier lorsque vous souhaitez réaliser des impressions grand format. Vous pouvez même montrer l'impression du motif à vos clients, afin qu'ils puissent choisir celle qu'ils préfèrent pour l'impression finale. »
Do you own Canon kit?

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).
Une image de la partie supérieure du visage d'une jeune femme affichée dans Adobe Lightroom. Plusieurs menus déroulants sont également ouverts sur l'écran.

Sanjay utilise Adobe Lightroom pour gérer ses ressources et pour la majeure partie de son traitement RAW, car il trouve qu'il est simple de créer des préréglages et d'utiliser des filtres.

Une image d'une jeune femme en tenue de mariage traditionnel indien affichée dans Adobe Photoshop.

La décontamination des couleurs est une étape essentielle du processus d'impression pour Sanjay. Il utilise Adobe Photoshop pour atténuer une partie du cyan des rouges et des jaunes afin de mettre en valeur les couleurs de peau.

Meilleurs logiciels d'impression professionnels complets : Adobe Lightroom et Adobe Photoshop

Sanjay utilise Adobe Lightroom pour le traitement RAW qui lui permet de créer et d'utiliser des préréglages, ainsi que de gérer toutes ses ressources. Il met ensuite l'image dans Adobe Photoshop pour les retouches, la mise au point et la réduction de bruit. « Je n'imprime jamais dans Lightroom », explique-t-il. « Je n'imprime pas l'image tant qu'elle n'est pas entièrement terminée et je réalise toutes mes finitions dans Photoshop. Lightroom est ma chambre noire numérique, Photoshop mon laboratoire d'impression.
Je trouve que la décontamination des couleurs peut vraiment être importante », continue Sanjay. « La plupart des personnes ne le réalisent pas avant de voir une image décontaminée et à quel point certaines couleurs sont ternes, notamment les rouges et les jaunes. J'essaie toujours de rendre les couleurs de la peau un peu plus saines, plus chaudes et plus attrayantes. Je commence en enlevant un peu de cyan des rouges et des jaunes et la peau commence à s'illuminer. »

« Il arrive, bien sûr, d'en faire trop et dans ce cas, j'utilise l'épreuvage à l'écran avec le profil ICC adapté pour le papier que je vais utiliser pour m'assurer que le rendu est correct. » C'est pour cette raison que Sanjay adore le fait de pouvoir utiliser PPL directement comme un plug-in à partir de Lightroom et Photoshop et pas seulement comme un programme autonome.

Suhaib ajoute : « Tout comme l'option d'impression de motif, les outils de mise en page facilitent la sélection de différentes bordures pour créer de multiples formats d'impression sur la même feuille, que vous utilisiez une imprimante à feuilles telle que la Canon imagePROGRAF PRO-300 ou PRO-1000, ou une machine à rouleaux plus grande telle que la Canon imagePROGRAF PRO-2100. »
Photo de femme portant un chapeau de paille, dans un jardin.

6 façons d'exploiter au mieux vos photos à l'aide de DPP

Digital Photo Professional, le logiciel de traitement RAW et de retouche d'images de Canon, est plus puissant que vous le pensez. Découvrez 6 raisons d'utiliser DPP.
Une image de la silhouette d'un couple à un angle de 90 degrés affichée dans le logiciel DINAX Mirage, avec un menu déroulant sur la gauche présentant une gamme de types de papier.

Grâce à un moniteur calibré et l'utilisation de profils ICC, Sanjay est vraiment impressionné par la précision avec laquelle Mirage prévisualise les images imprimées sur l'écran. Sur cette photo, il utilise un profil pour le papier Canson Rag Photographique 310 et il déclare : « Le rendu à l'écran correspond vraiment à l'impression finale obtenue. »

Meilleur logiciel d'impression professionnel avancé : DINAX Mirage

DINAX produit des impressions jet d'encre optimisées de qualité professionnelle pour des œuvres d'art et des tirages numérotés depuis 1993. Créer un logiciel pour les photographes professionnels était la prochaine étape évidente, explique Marvin-Lee Roy, responsable des ventes à l'international chez DINAX, et DINAX Mirage en est désormais à sa quatrième génération. Comme PPL, il est disponible en tant que programme autonome ou en tant que plug-in pour le logiciel d'imagerie Adobe.

« Parmi les points forts de ce programme, se trouvent l'affichage facile des couleurs hors gamme, la prévisualisation d'impression instantanée et très précise pour une large gamme de différents papiers et de supports beaux-arts grâce aux profils ICC, les réglages facilement reproductibles pour les impressions individuelles et l'insertion de logos ou de filigranes sans avoir besoin de les créer dans Photoshop », explique Marvin-Lee. « Pour les imprimantes grand format à rouleaux, il permet aussi d'optimiser l'impression de plusieurs images de formats différents pour faciliter la découpe ou économiser du papier. »

Sanjay a utilisé Mirage pour créer les impressions de la série qui lui a valu son récent titre honorifique décerné par le BIPP. « J'adore ce programme et je le trouve vraiment rapide et simple d'utilisation, mais aussi parfaitement fiable et constant dans la qualité des résultats », affirme-t-il. « J'aurais aimé le découvrir plus tôt.

Je peux tester très rapidement les images et voir celles qui offrent le meilleur rendu sur les différents papiers, en utilisant les prévisualisations à l'écran basées sur les profils ICC. La fonction qui vous permet de créer des préréglages pour divers papiers fonctionne également très bien. Elle est très pratique, car il est si facile d'oublier un élément dans les réglages avec des variations dont vous pouvez ou non avoir besoin. Mais une fois que vous avez trouvé ce juste équilibre entre ce qui est nécessaire pour un papier et ce que vous aimez de manière subjective, vous pouvez simplement créer un préréglage et vous êtes paré. Elle accélère l'ensemble du processus et permet d'éviter de faire des erreurs. Le logiciel est très intuitif et j'aime vraiment la prévisualisation d'impression basée sur le profil ICC, qui est incroyablement précise. Le rendu à l'écran correspond vraiment à l'impression finale obtenue. »
Une image de la silhouette d'un couple à un angle de 90 degrés affichée dans DINAX Mirage. Les corps du couple sont rouge vif pour mettre en évidence le fait que les couleurs sont hors gamme.

Les avertissements de couleurs hors gamme sont indiqués très clairement dans DINAX Mirage. Sanjay trouve que le logiciel facilite le retrait des couleurs problématiques au sein de l'espace colorimétrique ciblé, ce qui aide à éviter les bandes dans les zones avec des gradations subtiles de couleurs.

Sanjay trouve également que DINAX Mirage empêche parfaitement les couleurs hors gamme. « Les couleurs ne pouvant pas être reproduites par une association spécifique d'imprimante et de papier sont indiquées très clairement et vous pouvez ramener les couleurs dans l'espace colorimétrique imprimable extrêmement facilement, directement à partir de Mirage dans la tâche d'impression », explique-t-il. « Cela signifie que vous n'avez pas besoin de retourner dans Photoshop pour faire des modifications sur une image que vous avez déjà éditée. Les avertissements de couleurs hors gamme sont beaucoup plus agressifs dans Mirage que dans Photoshop et ils aident réellement à éviter les bandes dans les zones avec des gradations subtiles de couleurs. Mieux encore, vous pouvez archiver les réglages de cette impression spécifique. Si vous souhaitez réaliser plus de tirages par la suite, vous pouvez simplement charger à nouveau la tâche d'impression dans Mirage, avec tous les réglages associés et tout est prêt à être imprimé. »

À l'avenir, Sanjay souhaite expérimenter les imprimantes grand format à rouleaux telles que la Canon imagePROGRAF PRO-2100. Il estime que Mirage va beaucoup plus loin que PPL lorsqu'il s'agit d'imprimer plusieurs images en une seule tâche, sur un rouleau de papier, en réduisant le temps de découpe ou la quantité de papier utilisé. Même avec l'imprimante imagePROGRAF PRO-1000, le logiciel permet de créer plusieurs petites impressions sur une seule feuille de papier A2.

Rédigé par Matthew Richards


*Adobe, Lightroom et Photoshop sont des marques déposées ou des marques commerciales d'Adobe aux États-Unis et/ou dans d'autres pays.

Articles liés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro