HYBRIDE

Canon EOS R8 : défi avec un hybride plein format au cœur de Paris

La créatrice de contenu Alexandra Andreeva a emporté le Canon EOS R8 à Paris afin d'y relever quatre défis photo et vidéo conçus pour tester les capacités du nouvel appareil photo hybride, mais aussi rendre hommage à la dimension durable de la ville, tout en développant ses compétences en passant au plein format.
Alexandra Andreeva se tient debout avec un Canon EOS R8, avec un grand édifice flou derrière elle.

La créatrice de contenu Alexandra Andreeva est accoutumée à l'usage d'un ancien reflex avec un capteur APS-C, elle a donc accepté avec enthousiasme l'opportunité de passer au plein format et de développer sa créativité grâce à l'appareil photo hybride Canon EOS R8.

Alexandra Andreeva est médecin et interne en chirurgie cardiaque qui aime se servir de la photographie comme un moyen de relâcher la pression liée à son travail, bien qu'elle documente également des procédures chirurgicales à l'aide d'un appareil photo. Elle est devenue la première créatrice de contenu à réaliser des prises de vue avec l'EOS R8, le dernier appareil photo hybride de Canon.

Pour ses projets personnels, Alexandra s'est servie d'un reflex Canon APS-C plus ancien qu'elle affectionne beaucoup. « Quand vous vous habituez à un appareil photo, vous connaissez les paramètres à configurer pour que l'image soit exactement comme vous l'avez imaginée », explique-t-elle. « Mais bien évidemment, le facteur de recadrage d'un capteur APS-C est très limitant sur de nombreux aspects. »

Mais qu'en dirait Alexandra si on supprimait ces limitations ? Afin de lui permettre d'explorer les possibilités offertes par un appareil photo hybride plein format moderne, elle a testé l'EOS R8 dans Paris en relevant une série de défis photo et vidéo conçus par l'ambassadeur Canon Martin Bissig.

Défi Canon EOS R8 n° 1 : utiliser la faible profondeur de champ

Pour sa première mission, Martin souhaitait qu'Alexandra explore les opportunités créatives de la prise de vue avec une faible profondeur de champ. Alexandra s'est équipée d'un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM qui, associé au capteur plein format de l'EOS R8, offre un soupçon de netteté et un flou doux et ouaté lorsqu'il est utilisé avec une grande ouverture.

Le lieu choisi pour ce défi était un jardin urbain situé sur un toit, où Alexandra a photographié les jardiniers s'occupant des cultures. « Le concept est qu'ils livrent les fruits et légumes seulement aux restaurants à proximité, ce qui constitue une démarche écologique et durable », dit-elle.

La fonctionnalité avancée d'autofocus avec détection des yeux de l'EOS R8 est d'une grande aide lors de la prise de vue à l'ouverture maximale de l'objectif. « Il est essentiel d'avoir la bonne mise au point lorsque vous réalisez des prises de vue avec une faible profondeur de champ, sinon les images seront inexploitables », explique Martin.

Alexandra a commencé par photographier Julie, la responsable de la ferme. « J'ai tiré parti de l'autofocus avec détection des yeux, car je souhaitais discuter avec Julie lors de l'exercice et lui indiquer ce qu'il fallait faire », explique-t-elle. « L'appareil photo a parfaitement géré seul la mise au point, ce qui m'a permis de me concentrer sur le cadrage et la composition sans avoir à me soucier de la netteté de Julie.

La technologie de l'appareil photo est incroyable. Julie se déplaçait très rapidement à travers les plates-bandes de plantes, le vent renvoyait ses cheveux devant son visage et je filmais à travers les feuilles, mais l'appareil photo a rempli sa mission. »

Un technicien portant des gants blancs nettoie le capteur d'un appareil Canon.

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des évènements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).
Photo d'une femme vêtue d'une robe colorée regarde directement l'appareil photo à travers des buissons fleuris, prise avec un Canon EOS R8.

L'autofocus avec détection des yeux avancé de l'EOS R8 a permis de s'assurer que la mise au point sur les photos d'Alexandra était toujours là où elle le souhaitait, même lorsqu'elle utilisait l'option de prise de vue en continu haute vitesse à 40 im./s. « La faible profondeur de champ rendait le premier plan beau et flou », indique Martin en examinant les photos, « ce qui donnait un aspect tridimensionnel aux images ». Photo prise avec un Canon EOS R8 équipé d'un objectif Canon RF 85mm F2 MACRO IS STM à 1/1000 s, f/4 et ISO 1600. © Alexandra Andreeva

Une fraise suspendue à un buisson au soleil, éclaboussée par de l'eau, photographiée avec un Canon EOS R8.

« Alexandra m'a fait parvenir une série de clichés par e-mail, pris lors du défi du jardin sur les toits », indique Martin. « C'était génial qu'elle puisse connecter son smartphone à distance avec l'EOS R8, utiliser l'application Canon Camera Connect depuis le téléphone et envoyer directement les photos afin que je m'assure qu'elle était sur la bonne voie. » Photo prise avec un Canon EOS R8 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM à 1/400 s, f/3.5 et ISO 160. © Alexandra Andreeva

Défi Canon EOS R8 n° 2 : élargir la prise de vue

Le défi suivant d'Alexandra était de réaliser un portrait en situation du botaniste Patrick Blanc, un pionnier des jardins verticaux.

« Nous lui avons rendu visite chez lui, sa maison était absolument époustouflante. », s'enthousiasme Alexandra. « Elle se présente comme un lieu de vie normal à Paris, mais dès que vous pénétrez dans le salon, vous remarquez quelque chose de vraiment étrange : des oiseaux volent au-dessus de votre tête et les deux murs derrière sa table forment de véritables forêts tropicales. De l'eau s'écoule en continu vers un immense aquarium sous vos pieds, où vous pouvez observer des poissons nager sous le bureau de Patrick. »

Ce défi a permis de mettre en valeur les capacités créatives offertes par le capteur plein format du Canon EOS R8 dans ce type de situation. « C'était un espace très étroit, mais haut de plafond, où tout était resserré », explique Martin. « La seule façon pour Alexandra de tout saisir en un seul cliché était de combiner le capteur plein format avec un objectif ultra grand angle, en l'occurrence le Canon RF 15-30mm F4.5-6.3 IS STM. C'était également un lieu relativement sombre, elle a donc eu besoin d'augmenter la sensibilité ISO. »

Le puissant stabilisateur d'image 5,5 vitesses de l'objectif et l'exceptionnel autofocus en basse lumière de l'EOS R8 ont également été utiles dans cet environnement.

« C'était un vrai défi de travailler dans un tel espace, et de faire comprendre à quoi ressemble la pièce à quelqu'un qui ne s'y trouve pas », explique Alexandra. « Mais l'appareil photo s'en est très bien sorti. Bien que la sensibilité ISO ait été réglée à un niveau élevé, au moins ISO 16000 la plupart du temps, la qualité des images était excellente. Le capteur plein format, c'est ce qui permet à chaque cliché d'être sublime, vous voyez ? Il décuple toutes vos possibilités. »

6 caractéristiques principales du Canon EOS R8

Découvrez six façons d'explorer de nouveaux horizons créatifs en matière de photographie et de vidéo avec l'EOS R8.
Photo d'un homme descendant des marches dans une pièce conçue pour ressembler à une forêt tropicale intérieure, avec son reflet visible dans de l'eau, prise avec un Canon EOS R8.

Alexandra a utilisé l'ouverture la plus grande de l'objectif grand-angle Canon RF 15-30mm F4.5-6.3 IS STM pour capturer le botaniste Patrick Blanc dans sa jungle urbaine intérieure. « Le capteur plein format de l'EOS R8 associé avec cet objectif permet de créer un angle bien plus large qu'avec un capteur de recadrage », indique-t-elle. Photo prise avec un Canon EOS R8 équipé d'un objectif Canon RF 15-30mm F4.5-6.3 IS STM à 15mm, 1/640 s, f/5.6 et ISO 12800. Jardin vertical de Patrick Blanc. © Alexandra Andreeva

La photographe Alexandra Andreeva dans une rue de Paris photographiant un édifice couvert de lierre avec un Canon EOS R8.

Alexandra est également descendue dans la rue pour prendre des photos grand angle de l'un des murs vivants de Patrick. « C'était intéressant de voir son travail et la façon dont il s'intègre parfaitement dans la ville », dit-elle. « Vous avez toutes ces façades typiquement parisiennes quand soudain se présente un simple mur recouvert d'une forêt verdoyante ». Jardin vertical de Patrick Blanc.

Défi Canon EOS R8 n° 3 : réaliser une vidéo

Le défi suivant a permis à Alexandra de réaliser un court-métrage sur Benjamin Benmoyal, un parachutiste franco-israélien devenu créateur de mode. Benjamin est devenu célèbre grâce à ses collections qui utilisent un tissu unique tissé à partir de vieilles cassettes VHS et audio. « C'est incroyable, non seulement du point de vue du designer, mais aussi par rapport au recyclage et au développement durable », indique Alexandra.

Tout en restant dans l'esprit de la mode, Martin explique quelles fonctionnalités vidéo du Canon EOS R8 pourraient s'avérer particulièrement utiles. « On pourrait utiliser le ralenti à 180 im./s pour capturer le mouvement d'un modèle, et utiliser le suréchantillonnage 4K pour voir le plus de détails possible, tout comme on pourrait enregistrer dans Canon Log 3 afin de réaliser un étalonnage des couleurs professionnel lors du montage. »

Alexandra n'avait aucune expérience en enregistrement de séquences vidéo. Mais même en étant novice, elle a trouvé qu'il était simple d'enregistrer au ralenti et avec Canon Log 3. Elle a également été très impressionnée par la qualité de la vidéo 4K 60p de l'EOS R8, grâce au suréchantillonnage du capteur 6K qui produit un résultat de meilleure qualité que les enregistrements vidéo en résolution native 4K.

« Je voulais débuter le film avec Benjamin mettant du ruban adhésif sur une bobine afin qu'il puisse l'utiliser sur la machine à tisser pour fabriquer le tissu, et terminer avec un mannequin portant des pièces fabriquées à partir de cette matière », explique Alexandra. Elle s'est servie de l'écran tactile orientable de l'EOS R8 pour capturer le processus sous des angles variés. « Cela signifiait que je n'avais pas besoin de prendre de la hauteur ou de descendre lorsque je filmais la découpe du tissu ou la pose des épingles sur le mannequin », dit-elle.

La possibilité d'enregistrer avec une fréquence d'images élevée à 180 im./s pour filmer le mannequin en mouvement a permis d'améliorer les séquences. « Elle portait un grand poncho fait avec le tissu des cassettes », explique Alexandra. « Je lui ai alors demandé de faire quelques tours sur elle-même, afin de faire scintiller la matière au soleil. C'était superbe, et encore plus au ralenti, on croyait voir une mer de tissus en suspension. »

Une photo montrant deux images sur fond noir d'une femme encadrée de végétation qui porte une tunique colorée à motif floral.

Défi Canon EOS R8 n° 4 : photographier en basse lumière

La dernière mission confiée par Martin était de tester les aptitudes de l'EOS R8 en basse lumière. La prise de vue ayant lieu la nuit à Montmartre, au cœur de Paris, Martin voulait mettre Alexandra au défi de réaliser des clichés à main levée, en tirant parti du capteur plein format et en augmentant la sensibilité ISO.

« Pour ce qui est des performances avec une sensibilité ISO élevée, les capteurs plein format sont bien meilleurs que les capteurs APS-C », explique-t-il. « Le capteur plein format de 24,2 millions de pixels de l'EOS R8 offre d'excellentes performances en basse lumière, ce qui vous permet d'être créatif et de réaliser des prises de vue dans des conditions jusqu'alors impensables. »

Photo d'une femme marchant sur la rue pavée Saint-Rustique à Montmartre, la nuit, avec la basilique du Sacré-Cœur visible au loin, prise avec un Canon EOS R8.

Avec son capteur plein format de 24,2 millions de pixels, le processeur d'image DIGIC X et l'autofocus avancé Dual Pixel CMOS II efficace en basse lumière jusqu'à -6,5 IL, l'EOS R8 est exceptionnel pour la capture d'images et de vidéos de nuit, nettes et avec un faible bruit. Photo prise avec un Canon EOS R8 équipé d'un objectif Canon RF 85mm F2 MACRO IS STM à 1/125 s, f/2 et ISO 6400. © Alexandra Andreeva

Une rue pavée de paris photographiée de nuit avec un Canon EOS R8.

Alexandra utilise le mode manuel pour paramétrer l'exposition, elle explique que cela lui permet d'avoir rapidement le rendu qu'elle souhaite. « Les commandes de l'EOS R8 sont positionnées légèrement différemment par rapport au reflex que j'utilise d'habitude, mais cela reste très intuitif, et j'ai pu passer de la photo à la vidéo très facilement, ce qui est génial », précise-t-elle. Photo prise avec le Canon EOS R8 équipé d'un objectif Canon RF 85mm F2 MACRO IS STM à 1/250 s, f/2 et ISO 6400. © Alexandra Andreeva

Alexandra admet n'avoir jamais essayé de projet de ce type, car elle se concentre en général sur la photographie de la nature et de paysages. « Cette expérience représentait un défi majeur pour moi, étant donné que je n'ai pas l'habitude de réaliser des prises de vues en ville », ajoute-t-elle. « Mais ce défi de photographier en basse lumière était le plus intéressant d'un point de vue technique. J'ai fini par réaliser des clichés avec une sensibilité ISO allant jusqu'à ISO 8000 et même ISO 16000.

Nous étions à proximité du Sacré-Cœur. C'était une belle rue typiquement parisienne, mais très sombre, avec au loin les lumières de la ville. J'ai pris quelques clichés d'une fille traversant la rue, et vous pouvez voir derrière elle toutes les lumières de la circulation, ce qui a permis d'apporter de la couleur. »

L'autofocus de l'EOS R8 fonctionne à des niveaux de lumière allant jusqu'à -6.5 IL, surpassant même certains appareils photo professionnels. « J'adore la photographie de nuit, mais ce niveau de performances me fait vraiment défaut avec un reflex », explique Alexandra. « Là, je n'étais pas du tout limitée. J'ai pu capturer tout ce que je souhaitais capturer. »

Une femme traversant la rue de nuit, avec les lumières de la circulation visibles en arrière-plan.

Alexandra a été impressionnée par la netteté des images prises avec l'EOS R8 avec un réglage ISO élevé. « J'ai l'habitude des limites d'un ancien appareil photo APS-C, mais bien qu'il soit physiquement plus petit, l'EOS R8 peut accomplir un millier d'autres choses plus efficacement », explique-t-elle. Photo prise avec un Canon EOS R8 équipé d'un objectif Canon RF 85mm F2 MACRO IS STM à 1/125 s, f/2.2 et ISO 8000. © Alexandra Andreeva

Martin Bissig et Alexandra Andreeva sont assis à une table, avec un cliché de femme vêtue d'une robe colorée et un Canon EOS R8 posés sur la table.

Martin a fait une surprise à Alexandra en lui offrant des tirages A2 de certaines de ses photos, réalisés avec une Canon imagePROGRAF PRO-1000. « J'ai vraiment été impressionné par la quantité de détails que l'on peut obtenir avec un capteur de 24,2 millions de pixels », explique-t-il. « Nous réalisons des prises de vue numériques, les traitons numériquement et visualisons la plupart de nos images sur des appareils numériques. Mais imprimer une photo sur du papier, la tenir dans sa main, observer les détails, la composition, c'est une sensation différente et j'aime vraiment ça. »

Polyvalence des vidéos

Alexandra a trouvé le Canon EOS R8 léger, facile à prendre en main et confortable à utiliser durant toute une journée et une nuit de prise de vue. « Il est désormais possible de transporter un appareil photo plein format sans avoir à se soucier de son poids, tout en sachant que les résultats seront excellents. »

Alexandra résume son défi avec le Canon EOS R8 comme une expérience de liberté totale. D'après elle, les fonctionnalités avancées et les capacités hybrides de l'EOS R8 plein format lui ont permis de dépasser les limitations auxquelles elle était habituée avec son précédent appareil photo APS-C tout en lui offrant de nouvelles possibilités créatives.

« Cela m'a donné l'impression de pouvoir faire et capturer tout ce dont j'ai envie. Qu'il s'agisse d'enregistrer une vidéo, de réaliser des clichés de nuit, d'utiliser une faible profondeur de champ ou de faire un portrait dans un environnement très dynamique, vous pouvez tout faire. »

Apprenez-en plus sur l'expérience d'Alexandra dans le podcast Shutter Stories :

Marcus Hawkins

L'équipement d'Alexandra Andreeva

L'appareil utilisé par la plupart des photographes professionnels

Appareil

Canon EOS R8

Le capteur CMOS plein format de 24,2 millions de pixels du Canon EOS R8 ouvre un monde d'opportunités créatives pour les photographes et les vidéastes. « J'ai vraiment été surprise par la petite taille et la légèreté de l'appareil photo », nous dit Alexandra. « Il a le format idéal pour que je puisse l'emporter en week-end, tout en offrant la qualité du plein format. »

Objectifs

Canon RF 15-30mm F4.5-6.3 IS STM

Un objectif zoom ultra-large, ultra-silencieux pour les appareils photo plein format, le RF 15-30mm F4.5-6.3 IS STM est équipé d'un stabilisateur d'image à 5,5 vitesses et d'une bague de mise au point et de contrôle de l'objectif qui permet d'ajuster les réglages de l'appareil photo sans quitter votre sujet des yeux.

Canon RF 24-50mm F4.5-6.3 IS STM

Léger, compact et abordable, l'objectif du kit Canon EOS R8 est parfaitement adapté au plus léger des appareils photo EOS plein format. Sa plage focale polyvalente en fait un outil extrêmement pratique pour les paysages et portraits ainsi que pour la photographie et la vidéo au quotidien.

Canon RF 50mm F1.8 STM

Alexandra a utilisé cet objectif rapide et compact pour saisir des portraits dans Paris en ayant un contrôle créatif de la profondeur de champ, mais il s'agit également d'un excellent objectif pour la photographie en basse lumière. La lentille asphérique et le traitement Super Spectra assurent la netteté de l'image en tout point et son moteur STM rapide et silencieux en fait un choix excellent pour la vidéo.

Canon RF 85mm F2 MACRO IS STM

Un objectif à focale fixe RF compact et léger qui met en valeur vos sujets et vous invite à révéler de magnifiques détails tout en offrant une subtile perspective de téléobjectif, une distance de mise au point macro rapprochée et un stabilisateur d'image 5 vitesses pour une excellente polyvalence.

Accessoires

Microphone stéréo directionnel Canon DM-E1D

Produisant un signal numérique pour un son plus clair, le microphone stéréo directionnel DM-E1D se glisse sur la griffe multifonction de votre appareil photo pour une connexion sans fil fiable et sécurisée, vous permettant ainsi de vous concentrer sur l'instant présent.

Articles liés

  • Un Canon EOS R8 posé sur des feuilles vertes éclatantes et capturé du dessus.

    KIT

    Comparaison entre l'EOS R8, l'EOS R7 et l'EOS RP

    Les experts Canon soulignent certaines des principales différences entre l'EOS R8 et les modèles du système EOS R de milieu de gamme similaires.

  • Le pilote de motocross Tom Pagès réalise une cascade en l'air avec des montagnes en arrière-plan. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 100-500mm F4.5-7.1L IS USM par Teddy Morellec.

    SPORT ET ACTION

    Quatre situations dans lesquelles le système EOS R s'est avéré providentiel

    Le photographe et cinéaste Teddy Morellec révèle les moments où son équipement doté du système EOS R lui a permis de réaliser des photos parfaites dans des situations difficiles.

  • Un homme saute en parachute au-dessus d'une vallée alors que la silhouette d'un avion est visible au loin. Photo prise avec un Canon EOS R5 par Samo Vidic.

    KIT

    Maîtriser la transition vers l'hybride

    Les ambassadeurs Canon Pie Aerts, Samo Vidic et Ingo Leitner révèlent les fonctionnalités clés du système EOS R à tester lors de la transition vers un appareil photohybride.

  • ARTICLE

    Réponses aux 12 questions les plus fréquentes à propos du système Canon EOS R

    Les appareils hybrides plein format sont-ils adaptés à votre cas ? Mike Burnhill de Canon répond aux 10 questions les plus fréquemment posées à propos des objectifs Canon EOS R, EOS RP et RF.

  • Recevez la newsletter

    Cliquez ici pour recevoir des histoires inspirantes et des actualités passionnantes de Canon Europe Pro