PROFIL

Gabriele Galimberti

Un homme barbu en combinaison tient une planche de surf sous son bras. Il est debout à côté d'une étendue d'eau glaciale.

Cette photo de Michael, 33 ans, d'Homer, en Alaska, est extraite du projet CouchSurfing réalisé par l'ambassadeur Canon Gabriele Galimberti. Le photographe a parcouru les cinq continents pendant deux ans, rencontrant et séjournant chez les habitants. « Il y a deux choses que vous devez savoir », dit Gabriele. « La première, c'est qu'il y a des vagues en Alaska. Et la deuxième, c'est que vous pouvez y rencontrer des surfeurs extraordinaires. Michael est l'un deux. » Photo prise avec un Canon EOS-1Ds Mark III (désormais remplacé par le Canon EOS-1D X Mark III) équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L USM (désormais remplacé par le Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM) à 35 mm, 1/60 s, f/10 et ISO160. © Gabriele Galimberti

Le photographe italien et ambassadeur Canon Gabriele Galimberti est fasciné par les gens et par leur mode de vie. Ses photos documentaires au style caractéristique, capturées dans des dizaines de pays, révèlent les nombreuses différences entre les personnes de cultures diverses, mais aussi les multiples points communs qui nous relient.

« La quasi-totalité de mes photos sont des portraits, réalisés dans une perspective documentaire », précise Gabriele. « J'aime rencontrer des gens, passer du temps avec eux et prendre des photos de la vie quotidienne. Je vais chez les gens, je les observe, je découvre leurs habitudes et leur mode de vie. C'est ce que préfère. »
Gabriele, qui est né et a grandi dans le Val di Chiana, une région rurale du centre de l'Italie, a commencé à prendre des photos à l'âge de 14 ans, lorsque son père lui a donné son vieil appareil photo Canon AE-1. Au départ, il s'en est servi pour photographier les membres du groupe de rock dans lequel il jouait, mais il a vite commencé à utiliser les images pour créer des bandes dessinées avec des bulles de dialogue.

Après l'école, il a effectué une formation de géomètre, avant de réaliser qu'il voulait vraiment être photographe. Il a alors étudié la photographie à la Fondazione Studio Marangoni à Florence, puis travaillé comme photographe de mode et de publicité à Milan. « Ce travail m'a beaucoup appris sur la lumière, mais ma véritable ambition était de faire de la photographie documentaire », explique Gabriele.
Gabriele Galimberti, ambassadeur Canon et photographe documentaire.

Lieu de résidence : Milan, Italie
Domaines de spécialité : photo-journalisme
Kit préféré :
Canon EOS R5
Canon RF 35mm F1.8 Macro IS STM
En 2005, l'amour l'a amené à vivre au Texas, aux États-Unis, où il a commencé à réaliser des reportages documentaires et à les vendre à des magazines italiens. Puis, il est parti en Chine, en Inde et au Brésil, ce qui l'a conduit à se lancer dans CouchSurfing, son premier gros projet, grâce auquel il a visité 58 pays et photographié le quotidien de ses nombreux hôtes.

« Cela a été un véritable défi », raconte Gabriele. « C'était mon premier gros projet et j'ai dû voyager seul pendant deux ans, de l'Alaska au Panama, en passant par l'Égypte et le Botswana, en étant confronté à des langues et à des cultures différentes. Mais au final, j'ai vécu une expérience exceptionnelle. Grâce à ce projet, j'ai bénéficié d'une couverture médiatique importante, ce qui m'a permis de travailler pour des magazines internationaux. » Depuis 2015, Gabriele réalise des reportages photo pour National Geographic.
Un garçon de quatre ans est assis dans un grand fauteuil marron entouré de voitures miniatures.

Gabriele a démarré sa série « Toy Stories » il y a trois ans, à une période durant laquelle il a visité plus de 50 pays. Son but est d'immortaliser « la joie spontanée et naturelle qui unit les enfants, quel que soit le milieu dont ils sont issus ». Sur cette image, Ralf, 4 ans, de Riga, en Lettonie, montre sa collection de voitures miniatures. Photo prise avec un Canon EOS-1Ds Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L USM à 24 mm, 1/160 s, f/11 et ISO320. © Gabriele Galimberti

Une petite fille de trois ans sourit fièrement en montrant ses jouets préférés, notamment deux gros ours en peluche.

Rayonnante, Cun Zi Yi, petite fille de trois ans de Chongqing, en Chine, se tient derrière un mélange éclectique de jouets. « Peu importe que l'enfant possède une véritable flotte de voitures miniatures ou un seul singe en peluche, la fierté qu'il manifeste est émouvante, amusante et incite à la réflexion », dit Gabriele. Photo prise avec un Canon EOS-1Ds Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L USM à 34 mm, 1/80 s, f/9 et ISO100. © Gabriele Galimberti

Depuis CouchSurfing, de nombreux autres projets à long terme ont suivi, notamment sur les enfants et leurs jouets, les gens et les produits pharmaceutiques qu'ils consomment, la paternité, les paradis fiscaux et la Covid-19. Certaines photos ont été prises avec son Canon EOS-1Ds Mark III, qu'il a utilisé pendant six ans, d'autres avec un Canon EOS 5D Mark IV et, dernièrement, avec un Canon EOS R5, qu'il adore pour sa légèreté, son viseur électronique et son autofocus rapide. Gabriele a déjà publié quatre ouvrages sur ses travaux.

« Hormis le projet sur les paradis fiscaux, qui est un peu différent de mon travail habituel, tous mes autres projets traitent de la vie normale », précise Gabriele. « J'aime photographier ce que nous faisons tous, mais j'essaie toujours de trouver quelque chose d'original. »
À gauche, une femme sourit dans une cuisine avec les ingrédients d'un plat de pâtes posés sur la table devant elle ; à droite, photo du plat terminé.

Marisa, la grand-mère de Gabriele âgée de 82 ans, prépare le plat préféré de la famille : des raviolis aux bettes et à la ricotta accompagnés d'une sauce bolognaise. Lorsque Gabriele a quitté l'Italie pour réaliser son projet CouchSurfing, sa grand-mère s'inquiétait uniquement de savoir comment il allait se nourrir. Gabriele a donc invité des grands-mères du monde entier à lui cuisiner leurs plats favoris, qu'il a ensuite photographiés pour sa série « In Her Kitchen ». « Je suis revenu avec un livre de recettes de cuisine mêlant l'amour, la photographie et le voyage, parmi de nombreux autres ingrédients exotiques », ajoute Gabriele. Photo prise avec un Canon EOS-1Ds Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L USM à 25mm, 1/50 s, f/10 et ISO200. © Gabriele Galimberti

Gabriele n'a pas besoin d'aller très loin pour trouver son inspiration. « La plupart de mes idées m'ont été suggérées par mes amis, ma famille ou ce qui se passe autour de moi », poursuit-il. « Ensuite, je dois partir de l'autre côté de la planète pour prendre les photos, mais tout commence chez moi et dans mon environnement immédiat. Ce qu'il faut retenir, c'est qu'il est inutile d'aller chercher des idées à l'autre bout du monde ; les belles histoires sont partout. »

Après avoir affiné ses idées grâce à des années d'expérience, Gabriele a trouvé son propre style documentaire. Dans ses images méticuleusement composées, révélatrices et parfois humoristiques, il offre un aperçu fascinant et judicieux de la nature humaine et de notre mode de vie actuel.
Toutes vos photos semblent être soigneusement composées. Pour quelle raison ?
« C'est vrai, j'adore capturer les détails et j'ai parfois besoin de cinq ou six heures pour prendre une photo. Dans l'un des projets sur lequel j'ai travaillé, il m'a fallu une journée entière pour prendre quelques photos. Tout ce que vous voyez est réel, mais il arrive que l'image soit véritablement poussée à la limite de la réalité. Je réalise peu de travail de post-production, mais beaucoup de préproduction. »

Comment trouvez-vous les sujets idéaux pour vos photos ?
« Pour CouchSurfing, mon premier gros projet, je les ai tous trouvés sur le site Web couchsurfing.com. J'ai ensuite trouvé les sujets pour deux autres projets via les couchsurfers que j'ai rencontrés. Pour tous mes autres projets, je fais généralement de nombreuses recherches sur Internet, à l'aide d'Instagram, de Facebook et d'autres plates-formes de réseaux sociaux. Parfois, je rédige un article sur mes réseaux sociaux pour demander de l'aide. C'est en quelque sorte un casting virtuel. »

Comment procédez-vous pour faire connaissance avec vos sujets avant une séance photo ?
« J'aime boire une bière avec eux, discuter et faire quelques blagues parce que j'ai besoin de les découvrir un peu avant de réaliser leur portrait. Je dois disposer de quelques informations ou indices sur eux afin de pouvoir les intégrer à l'image. Au bout d'un moment, lorsque nous nous sentons à l'aise ensemble, je commence à prendre des photos. »

Comment éclairez-vous vos sujets ?
« La plupart du temps, j'associe la lumière naturelle au flash. Je ne prends quasiment jamais de photos à la lumière naturelle uniquement ; je transporte six ou sept flashs Speedlite dans mon sac à dos et j'utilise au moins l'un d'eux dans 90 % des cas. Parfois, je complète le flash avec de petits éclairages LED. »

Ce que je sais

Gabriele Galimberti

« Pour devenir photographe documentaire, il faut beaucoup de patience, de curiosité et d'énergie afin de pouvoir poursuivre un projet sur une longue période. C'est un métier qui peut s'apprendre par l'expérience et la pratique. Bien entendu, il faut être passionné et motivé, mais il est possible d'apprendre progressivement à identifier ce qui est nécessaire pour créer une bonne histoire. Mon conseil pour les photographes documentaires qui débutent, c'est d'avoir confiance dans ce qu'ils font, de ne jamais baisser les bras, d'être curieux et d'observer autour d'eux. »

Instagram : @gabrielegalimbertiphoto

Site Web : www.gabrielegalimberti.com

Équipement de Gabriele Galimberti

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Équipement de Gabriele Galimberti contenant des appareils photo, des objectifs et des accessoires Canon.

Appareils photo

Canon EOS R5

Les performances sans compromis de l'EOS R5 vont révolutionner votre façon de photographier et de filmer. « Il est ultra-léger, ce qui est idéal pour voyager », dit Gabriele. « Le viseur électronique est absolument magnifique ; vous n'avez pas l'impression de regarder un écran, l'image est beaucoup plus réaliste. Et l'autofocus est incroyablement rapide. »

Canon EOS 5D Mark IV

Conçu pour offrir des résultats exceptionnels dans toutes les situations, l'EOS 5D Mark IV est un appareil photo polyvalent complet d'un très beau design. « Ces dernières années, j'ai utilisé le 5D Mark IV pour sa fiabilité, sa rapidité et sa polyvalence. Il est très bien conçu et résiste à toutes les exigences liées à mes voyages », explique Gabriele.

Objectifs

Canon RF 35mm F1.8 Macro IS STM

Cet objectif 35mm polyvalent de haute qualité est idéal pour la photographie de rue, de voyage et en gros-plan. « C'est mon objectif de prédilection pour mes travaux car j'apprécie vraiment la distance focale, la perspective que la longueur donne aux images et la finesse des détails », explique Gabriele. « Si mon appareil photo est fixé sur un trépied, j'aime utiliser un objectif fixe pour limiter mon cadrage afin que l'approche et la distance ne me distraient pas, ce qui m'arrive fréquemment avec un zoom. »

Canon RF 50mm F1.2L USM

L'objectif RF qui redéfinit les normes en matière de performances photographiques : il offre une netteté exceptionnelle et un haut niveau de contrôle créatif. « J'apprécie l'objectif RF 50mm pour la netteté et la finesse exceptionnelles des détails. Je l'utilise principalement pour des portraits en gros-plan », précise Gabriele.

Canon RF 24-70mm F2.8L IS USM

Le RF 24-70mm est doté d'une ouverture rapide et d'un système de stabilisation de l'image, ainsi que d'un moteur Nano USM pour une mise au point silencieuse. « J'utilise un objectif zoom pour capturer un sujet en mouvement. Cela me permet de bénéficier de la flexibilité pour effectuer le cadrage que je souhaite. Le RF 24-70mm est un excellent objectif grâce à sa qualité exceptionnelle et à son design compact », ajoute Gabriele.

Accessoires

Canon Speedlite 600EX II-RT

Le Speedlite 600EX II-RT est conçu pour prendre en charge des cadences d'image élevées et fonctionne dans les situations extrêmes. « J'aime tout particulièrement utiliser ce flash car il est puissant tout en étant petit. Il est également très rapide et dispose d'une bonne autonomie de la batterie », ajoute Gabriele.

Diffuseurs et éclairages

« Mon équipement inclut également des diffuseurs et d'autres correctifs d'éclairage pour contrôler la luminosité du flash, en plus de quelques petits éclairages LED si besoin », explique Gabriele.

Articles liés

Canon Camera

Programme européen Canon Ambassador

Découvrez le fonctionnement du programme Ambassador et rencontrez les photographes remarquables choisis pour représenter Canon.

Canon Professional Services

Les membres bénéficient de l'assistance prioritaire CPS, localement et lors d'événements majeurs, d'un service de réparation prioritaire et, selon leur niveau d'adhésion, du prêt gratuit de matériel de remplacement, de la gratuité des frais de retour et de remises pour les services de maintenance. Ils peuvent également profiter d'offres exclusives réservées aux membres.

Canon Camera